795 Chemin Ste Angelique, Saint-Lazare, QC J7T 2B6 / RBQ 8311-4454-13 - Tél. : (514) 618-4035

Vous êtes sur le point de faire appel à des couvreurs professionnels pour la pose de bardeau sur votre toiture et vous souhaitez en savoir plus sur la technique et le déroulement de cette opération ? Voici les 10 étapes essentielles que votre couvreur ne doit pas omettre afin  d’obtenir des résultats irréprochables qui permettront à votre toiture de protéger votre bâtiment résidentiel, commercial ou industriel ainsi que ses occupants, des intempéries de façon durable et optimale.

Les 10 étapes essentielles

  1. Déterminer le nombre de bardeaux nécessaire : généralement préparé et vendu par paquets, le nombre de bardeaux d’asphalte doit être déterminé et livré par l’entreprise de couvreurs professionnels en fonction des dimensions et donc des besoins de votre toit. Les couvreurs doivent alors mesurer votre toit sur sa largeur, sa longueur, et cela sur chacune de ses pentes afin de connaître la surface totale de votre toiture à couvrir dans le but de se procurer le nombre de bardeaux nécessaires. Il faut en moyenne trois lots de bardeaux pour couvrir une surface d’environ 100 pi2 .
  2. Retirer les anciens bardeaux : avant toute opération, les couvreurs que vous avez recrutés vont devoir débarrasser l’intégralité de votre toiture de ses anciens bardeaux. Pour cela, ils vont devoir extraire les clous, détacher les solins ou encore desserrer les faîtières autour des conduits d’aération, des cheminées, et des noues de la toiture à l’aide de différents matériaux tels que des marteaux.
  3. Nettoyer la toiture : afin de pouvoir recevoir les nouveaux bardeaux de façon durable et optimale, la toiture va devoir être soigneusement nettoyée par les couvreurs. Attention à ne pas vous risquer à cette tâche simple qui peut cependant vous être fatale à cause des chutes possibles.  
  4. Installer un revêtement intermédiaire : après le nettoyage de la surface, les couvreurs vont pouvoir installer un revêtement intermédiaire très efficace ainsi qu’un écran d’étanchéité ou du solin pour empêcher les infiltrations d’eau, de glace ou de neige mais aussi de feuilles, surtout aux intersections des murs et de la toiture.
  5. Couper les bardeaux : parce que chaque toiture est différente, les bardeaux de la rangée de départ doivent être coupés de façon personnalisée en fonction des particularités de la surface à couvrir. Ils doivent aussi être retirés de leur couverture en plastique afin d’adhérer correctement à la toiture.
  6. Poser la première rangée de bardeaux : tout comme la coupe, la pose de la première rangée de bardeaux est une opération qui doit être effectuée avec une grande précision par les couvreurs. Les bardeaux doivent en effet être cloués, alternés et couverts de façon appropriée.
  7. Poser les rangées suivantes : tout comme la première rangée de bardeaux, les rangées suivantes doivent être posées et orientées de façon appropriée pour avoir une tenue durable et impeccable malgré les intempéries.
  8. Couvrir les noues : les noues de toute la surface du toit doivent être clouées et couvertes avec du solin.
  9. Étanchéifier les évents et la cheminée : un dos-d’âne peut être installé sur la partie supérieure et surélevée du toit afin d’empêcher les amas d’eau et surtout afin de la diriger vers l’extérieur du toit. Pour étanchéifier les évents, il faudra poser des solins au-dessus des bardeaux du bas.
  10. Effectuer les finitions : les couvreurs devront effectuer des finitions telles que couper les surplus de bardeaux sur les côtes à la règle et au couteau, et coller les extrémités des bardeaux sur le toit avec du ciment en plastique pour parfaire l’étanchéité.

Des couvreurs professionnels, consciencieux et précis effectueront ces étapes durant des moments opportuns de la journée afin de prolonger la durée de vie de vos bardeaux et donc de votre toiture. Ils effectueront également quelques autres étapes importantes qui permettent de parfaire l’esthétique et la tenue des bardeaux, surtout dans des régions qui présentent des conditions climatiques extrêmes.