795 Chemin Ste Angelique, Saint-Lazare, QC J7T 2B6 / RBQ 8311-4454-13 - Tél. : (514) 618-4035

Un toit plat ou une toiture-terrasse est fait d’un seul pan qui est plat à l’oeil mais toujours légèrement incliné afin de laisser couler l’eau de pluie vers l’extérieur et le sol. Ne comportant pas de charpente, le toit plat est néanmoins composé d’un élément porteur ainsi que d’un revêtement final de toiture adapté à l’accessibilité ou non des habitants au toit.

Les revêtements pour toit plat

Les matériaux de revêtements de toiture ainsi que les techniques de recouvrement sont différents pour les toits plats et pour les toits en pente car leur but est de protéger votre bâtiment et les personnes qui résident à l’intérieur. Voici les différents types de revêtements de toiture envisageables:

  • L’élastomère

Matériau plus connu sous le nom de caoutchouc, l’élastomère présente de grandes propriétés élastiques qui lui permettent de retrouver sa forme initiale après déformation. C’est alors un revêtement apprécié pour sa durabilité, un excellent combustible, un revêtement qui demande que très peu d’entretien et qui peut donc être inspecté seulement une fois par année. Ce matériau se présente également sous différents coloris, ce qui permet de le choisir de couleur claire, dans le but de limiter les amas de chaleur durant la saison estivale. Cependant; l’élastomère est un matériau qui a aussi des inconvénients, notamment celui d’être léger et de laisser des dommages plus visibles que les autres matériaux.

  • Le TPO (polyoléfine thermoplastique)

Le TPO est un revêtement synthétique qui ressemble à une toile pour piscine et qui a la particularité de pouvoir s’étendre en une seule couche sur toute la surface d’un toit. C’est alors un revêtement qui convient particulièrement aux toitures de grandes surfaces qui ne présentent pas d’obstacles particuliers. Ce type de membrane est généralement fixée mécaniquement à l’aide d’air chaud. Parce que le TPO est un matériau fait de plastique, il est généralement moins onéreux et plus facile d’entretien que les autres types de revêtement. Cependant, sa durée de vie est moins importante que celle de l’élastomère ou des revêtements multicouches tels que le gravier ou l’asphalte.  

  • Les multicouches

L’asphalte et le gravier sont les matériaux qui revêtent de nombreuses toitures plates au Canada car ces types de revêtement multicouche sont considérés comme un excellent choix pour protéger une toiture des intempéries, des rayons UV et donc des dommages physiques. Relativement peu coûteux, l’asphalte et le gravier sont efficaces contre les infiltrations d’eau, la propagation du feu et les changements de température. Ils présentent également l’avantage de pouvoir subir des réparations mineures ou d’être renforcés à des endroits ciblés en cas de besoin. Ce type de revêtement demande cependant beaucoup d’entretien et sa durée de vie est courte par rapport à d’autres matériaux de revêtement de toitures.  

  • Les toits verts

Composé de plusieurs couches, le revêtement de toit vert est notamment fait d’une membrane assurant l’étanchéité, d’une autre couche pour suffisamment retenir l’eau et enfin d’une dernière membrane géotextile qui agit comme un filtre assurant la bonne survie des végétaux. Très esthétique, la toiture verte est également écologique, très résistante à l’humidité, un excellent isolant phonique ainsi qu’un excellent isolant en toutes saisons. Quant à sa durée de vie, elle est importante même si, comme tout jardin, vous devez bien évidemment l’entretenir régulièrement. Son grand désavantage est son poids important qui ne permet donc pas son installation sur tout type de bâtiment. Avant de penser à revêtir votre toiture pour un toit plat, il vous faudra alors faire analyser la structure de votre bâtiment par des professionnels.

Sur un toit plat tout comme sur une toiture en pente, pour l’installation, l’entretien régulier, les réparations ou les vérifications de votre revêtement de toiture, il vous faudra faire appel à une entreprise spécialisée et experte en couverture afin d’assurer l’efficacité de ses fonctions.